à Jean ABADIE

 
Te voici devant ta plume poilue
Les mots ne savent le dire
L'Ariège t'emporte au delà
Point par point, ces visages apparaissent
Devant cette immensitée qui nous engendre
Tu construis ta pensée
Quelques formes sans visage représentent une nuée
De labeur à l'ouvrage
L'acte représente les idées
Ces petits points sont perdus dans l'immensité
De l'Ariège pays de courrage

Apj Avril 2004


accueil