Hypothèse sur le temps. version mobiles

joris Abadiejoris Abadie

Est-ce que les sciences doivent disposer d'un langage adapté aux sciences ?

Je propose de répondre, oui, à cette question, car nous construisons nos pensées à l'aide de notre cerveau qui utilise comme outils les langages.

Est-ce que toutes les sciences peuvent disposer du même langage ?

Je propose de répondre, non, à cette question, car l'analyse historique nous prouve avec la Grèce antique qui avait prit comme langage scientifique la géométrie qu'une seule langue ne peut couvrir toutes les sciences.

Est-il possible de créer de nouveaux langages ? si oui quel en serait les effets et comment créer un nouveau langage ?

Nous pouvons essayer de créer un nouveau langage en utilisant une des méthodes expérimentales, cet acte répond aux trois questions. Pour créer ce nouveau langage, nous allons émettre une hypothèse et essayer de développer un langage construit dessus. Les limites de la technique se trouvent dans les erreurs logiques de la raison. En exempe les systèmes qui s'auto-justifient, trompant par la même la raison, je pense que nous pouvons classer l'algèbre dans cette catégorie.

Hypothèse de base

Chaque événement possède ses propres dimensions

Sa propre dimension temporelle de l'état d'équilibre du début à l'état d'équilibre de la fin, sa propre dimension spatiale, ainsi un chêne centenaire ne se regarde pas à la même distance qu'un chêne de l'année.

Recherche d'un domaine qui trouverais une utilité à posséder un nouveau langage ?

De nombreux domaines s'ouvrent à l'esprit, toutefois il en est un qui a attiré plus l'attention que les autres, c'est de domaine de l'audio dans le monde du libre.

Raison du choix du domaine de l'audio en utilisant la méthode expérimentale

De l'analyse et de l'observation des formats audio, nous nous apercevons que les techniques ne font qu'observer des mouvements et ensuite essaient de les imiter en limitant le poids de l'immitation par l'utilisation de techniques de compression.
Différence entre l'homme et l'animal
L'animal imite, l'homme crée en modélisant.

Notre action sera donc ici de donner une dimension humaine aux techniques de l'audio

Outils à dispositions

Pour pouvoir écrire le nouveau langage scientifique dédié à l'audio, je sélectionne un langage informatique simple qui soit en même temps très puissant car intervenant à un niveau très bas. Le langage C.
Description de la forme du nouveau langage
Nous partons de l'idée que de donner plus que le nécessaire est incohérent car cela consommerait des ressources pouvant être utiles à d'autres taches, égarerait la raison dans des informations inutiles, et accessoirement gaspillerait de l'énergie inutilement. Je décide donc de construire le format audio avec une valeur de base identifiée comme significative. Ensuite de donner le poids le plus faible à cette valeur de base, soit un bit.

Observations et analyses des ondes audio

De manière à éviter les conditionnements du langage courant, nous considérons toutes les anciennes croyances comme fausses. Et nous observons les facteurs qui influences les sons que nous entendons.
De manière à observer, j'ai en premier créé en langage c une application très simple qui crée des ondes audio, ensuite j'ai manipulé ses ondes audio, et j'ai noté tout ce que j'ai pu observer.

De l'observation, j'ai pu noter qu'il existait trois principaux facteurs pilotant cinq effets

Ces trois facteurs sont, la durée de variation de chaque front, la variation de pression de chaque front, la forme de chaque front.

Le langage audio est composé de trois valeurs de base pesant chacune un bit
Ces valeurs de bases seront indiquées à chaque fois juste après l'annonce de l'utilisation de ce langage.

Description et étude d'une technique d'association de chacune des valeurs de base.

Le premier de ces facteurs est le temps, c'est l'ordinateur qui indique à la carte audio quand les deux autres facteurs changent. Le deuxième représente l'amplitude du front. Le troisième de ces facteurs indique la forme du front. Chaque fichier audio possède sa propre base de temps, indiquée au début. Le fichier audio n'est pas construit sur l'algèbre comme il se fait actuellement sur tous les formats audio car il serait trop lourd, un signe d'incohérence, il ne travaille pas non plus en octet car ce serait aussi une forme d'association destructrice. Il travaille en bit, l'unité la plus basse produite par la technologie tout ou rien actuelle (position basse ou position haute). Ainsi la valeur se retrouvant le plus souvent est représentée par un bit en position haute. Comme le fichier donne trois valeurs, un bit en position basse indique que nous changeons de valeur. L'écart entre chaque bit augmente grandement à chaque ajout d'un nouveau bit en position haute suivant un bit en position haute, ce qui implique de grands espaces de position entre qui se compensent par un complément en repartant à partir de la base. Pour indiquer que nous somme en mode complément le format utilise deux bit en position basse. Pour indiquer que la valeur est plus faible que la valeur de base le format utilise trois bits en position basse. Pour indiquer que nous sommes en position boucle de répétition le format utilise quatre bits en position basse. Nous sommes dans un tout lié, qui implique que ce qui va être créé induit la manière dont nous le créons. (aucune application commerciale autorisée) la variation des temps dépend du passage musicale modélisé en exemple sur [exp(base)]/base : un bit position haute égal une fois la valeur ; deux bits position haute égal trois fois la valeur ; trois bits position haute égal sept fois la valeur; 4 bits position haute égal 14 fois la valeur ; 5 bits position haute égal 30 fois la valeur ; 6 bits position haute égal 67 fois la valeur; 7 bits position haute égal 157 fois la valeur ; 8 bits position haute égal 373 fois la valeur ; 9 bits position haute égal 900 fois la valeur; Pour obtenir la valeur 930 nous allons ecrire 9bits en position haute, deux bits en position basse pour dire que nous passons en mode complément et cinq bits en position haute De fait comme les cas possibles sont limités pour les valeurs nous utilisons un système ne considérant que des cas possibles et non pas un système transportant la lourdeur de cas imaginaires.

Etude du cas de la valeur jo qui donne la forme de variation au front

L'observation montre que les variations de pression en forme d'ondes se font dans un milieu possédant sa propre pression de base. De ceci nous pouvons dire que le milieu influence l'action. Ce qui se traduit en logique par une boucle de réaction. De l'observation le milieu est naturellement stable, puisqu'il retourne à sa pression initiale, d'ou nous pouvons créer un langage mathématique dédié au langage audio basé sur une exponentielle amortie. Une nouvelle forme d'association, dans la forme d'association dédiée à l'audio. Deux formes bien différentes qui s'enrichissent.

Démonstration du vrai, du faux

Lien vers une application que j'ai mise en ligne

Création d'une technologie adaptée au nouveau langage audio

Contraintes et obligations de la nouvelle technologie

La nouvelle technologie trouvera sa première application d'une manière aisée en étant piloté par un P.C. via le port USB. Le P.C. va placer 24 positions en tout ou rien aux durées indiquées par la première valeur indiquant la durée. Ces 24 positions serviront pour 16 aux pressions maximales et minimales en utilisant un D.A.C. maison et pour 8 au travers de deux multiplexeurs les formes de variations. Actuellement j'ai réalisé la version 3.02 sous kicad. Le dialogue entre la nouvelle technologie et le P.C. est prévu en utilisant un 18F4550 sous pinguino.

Conclusion

Les sciences ne peuvent pas être abordées avec un langage commun, les sciences ne peuvent être développées avec une technique de modélisation dite' ou pensée' universelle, les sciences ne peuvent être considérées comme figées, elles ne sont que le reflet de l'ouverture d'esprit du moment et en des temps ou l'humanité cherche un langage unique à la wikipedia, nous ne pouvons espérer des découvertes fondamentales indispensables au bien être et au confort des hommes d'aujourd'hui. Les quelques lignes se trouvant au dessus en sont la démonstration à mon sentiment.

Remerciements

Tous les enseignants du secondaire qui m'ont permis d'apprendre à apprendre en opposition aux rentiers qui ont cherché à m'apprendre à croire en se présentant comme sachant d'un savoir absolue. Tous les intervenants du libre et plus particulièrement ceux de Montpel'libre qui possèdent un vrai talent pour aider à apprendre à apprendre.


Abadie joris logo
This article is licensed under the GNU Free Documentation License.